Abonnez-vous au podcast « Incroyable ! » pour ne pas manquer de nouveaux épisodes :
S’ abonner
S’ abonner
S’ abonner
S’ abonner
S’ abonner
S’ abonner

. Nos os seraient plus forts que le béton… Oui ! Et plus de deux fois comme un, puisque les os d’un corps humain sont capables de supporter des chocs 35 plus violents que la plus forte de toutes les dalles peut prendre. Même si cela semble incroyable, tout s’explique par la nature du corps humain, dont les muscles, les ligaments et les cartilages amortissent efficacement les impacts.

Force de force

Un squelette humain se compose d’exactement 206 os et 68 articulations. Dans ce cadre, le fémur est l’os le plus long, tandis que l’étrier (un osselet de l’oreille) est le plus petit.

Contrairement aux apparences, tout cet ensemble peut résister à une pression et un choc incroyables, surtout si les os font partie du corps d’un très sportif et bien nourri individu.

En fait, les chercheurs de l’American Institute of Biomedical and Space Research ne lésinent pas avec des superlatifs, car, selon eux, les os sont « construits exactement de la même manière que le béton armé ».

Même si le mélange de sable et de gravier donne au béton une résistance considérable à la compression, ce dernier est encore nettement inférieur à celui d’un os humain conventionnel.

Le test

En plus d’être le plus long, le fémur est également l’os le plus résistant dans le corps humain.

Si, par exemple, un fémur humain et un morceau de béton sont étirés de la même manière, l’os résistera plus longtemps avant de se casser.

D’ autre part, un fémur peut supporter près de 30 fois son poids, bien que cette capacité concerne principalement les os de très jeunes individus. En fait, avec l’âge, le cou du fémur a tendance à devenir fragile, surtout à cause des effets d’une maladie appelée ostéoporose.

Autres os montrent également une solidité incroyable. Ceux qui se trouvent sur les mains et les pieds, par exemple, peuvent absorber les chocs deux mille fois plus violents que ceux qui cassent les dalles de béton.

Cela explique pourquoi les praticiens des arts martiaux peuvent casser des briques et des planches de bois avec leurs mains nues (ou avec leurs pieds).

En étant entourés de cartilage, de muscles, de ligaments et de peau, les os humains peuvent résister aux chocs les plus violents, absorbant efficacement les chocs.

Ici, nous sommes assurés !

Tag : béton : comment convertir des m² ?