On estime qu’un enfant sur deux aurait besoin d’un traitement orthodontiste. Pourtant, tous ne bénéficient pas d’un suivi approprié. Les parents ne sont pas toujours en mesure de détecter le besoin de traitement. 80% des patients sont référés par leur dentiste tandis que les consultations spontanées sont rares. Cependant, le port d’un appareil dentaire est souvent la seule solution à certains problèmes inquiétants. La ronde de questions sur l’appareil dentaire chez les enfants avec le Dr Sophie Rozencweig, orthodontiste à Grenoble.

A partir de quel âge un enfant peut-il porter un appareil ?

Le port d’un appareil peut commencer de 4 à 5 ans si l’enfant a de la difficulté à mâcher ou s’il a des difficultés à aérer. L’intervention de l’orthodontiste est ensuite réalisée en collaboration avec celle de l’ORL. Pour les enfants souffrant de fentes palatines (bec de lièvre), les traitements peuvent commencer encore plus tôt.

Quand consulter ?

En général, à l’âge de 7 à 8 ans. Lors de la première nomination, l’orthodontiste peut décider d’attendre avant de traiter le problème ou opter pour un traitement dit « interceptif » d’une durée d’environ 6 mois. Ces traitements interceptifs visent à corriger un retard de croissance de la mâchoire ou un problème anormal d’évolution dentaire. Une dent qui évolue au mauvais endroit peut endommager d’autres dents ou interférer avec leur évolution.

Problème de retard de croissance. Photo avant traitement. Les problèmes qui reviennent souvent chez les enfants sont en retard dans la croissance du maxillaire (entre la mâchoire supérieure et la mâchoire inférieure).

Il est important de consulter l’orthodontiste avant le début de la puberté.

Avant le traitement, une personne nécessitant un traitement combinant technique orthodontique combinée à une chirurgie maxillo-faciale. Lorsque la puberté est terminée, la plupart des anomalies de croissance peuvent être corrigées, mais les traitements orthodontiques devront souvent être combinés avec une chirurgie maxillo-faciale. Enfin, il est également possible dans certains cas de « compenser » la compensation par extractions de dents. En résumé, pour que l’orthodontiste ait le choix du traitement le plus approprié, il est nécessaire de consulter très tôt.

Quelle est la proportion d’enfants portant un appareil dentaire ?

Environ un enfant sur deux a besoin d’un traitement orthodontique pour des raisons fonctionnelles et parfois esthétiques. Le port d’un appareil dentaire, cependant, n’est pas un effet de mode. L’indication d’un traitement orthodontique ne doit donc être rien au hasard. Les critères sont objectif fonctionnel (occlusion dentaire, mastication, équilibre des articulations de la mâchoire) et des indications esthétiques apparaissent. Enfin, l’esthétique ne doit pas être négligée car l’amélioration du sourire par l’alignement des dents participe à l’établissement de la confiance en soi et à la construction du bien-être psychologique.

Quels problèmes l’appareil dentaire permet-il de corriger ?

Deux types de dispositifs sont distingués : orthopédique et orthodontie.

  • Orthopédique agissent sur les retards de croissance du maxillaire. Par exemple, pour un problème de mâchoire supérieure trop étroit, un « disjoncteur » peut être fixé. Il élargit la mâchoire de la partie supérieure aide le développement des voies respiratoires supérieures et facilite la ventilation. Cela évite une croissance asymétrique qui pourrait causer un problème fonctionnel important.
  • Appareils Orthodontie , en attendant, permettent de déplacer les dents. Ce sont des attaches multiples en métal ou en céramique (à tort) appelées « anneaux », des attaches sur le côté de la langue (attaches linguales) ou des gouttières transparentes (aligneurs).

L’intérêt est-il juste esthétique ou aussi sanitaire ?

L’ orthodontiste apporte beaucoup plus à ses patients que l’alignement des dents de devant ! Le rôle principal de l’orthodontie est de rétablir la mastication efficace et l’équilibre fonctionnel. La mastication ne devrait pas nécessiter d’effort.

Photo avant le traitement : le patient a du mal à fermer la bouche. Après le traitement : le patient ferme la bouche, son profil est harmonieux. Un grand décalage entre les dents de devant (incisives) nécessite que le patient avance constamment sa mâchoire inférieure pour manger, par exemple. D’autre part, les incisives trop avancées présentent un risque élevé de fracture en raison de leur position dans un pare-chocs. Le risque le plus élevé est entre 9 et 12 ans. D’où la valeur de la prévention.

L’orthodontie a des fins sanitaires et esthétiques. (Photo avant traitement). Il existe de nombreuses indications pour le traitement orthodontique : raisons articulaires, fonctionnelles, parodontales… Orthodontistes travaillent aujourd’hui en collaboration avec d’autres spécialités médicales : ORL, endocrinologue, pédiatre, chirurgien maxillo-facial, ostéopathe, orthophoniste, etc. détecter le risque d’apnée du sommeil. La première indication de l’orthodontie est donc fonctionnelle. Bien sûr, les résultats esthétiques proviennent d’un traitement bien conduit.

La pose des anneaux est-elle douloureuse ?

La pose d’attaches orthodontiques est indolore. Par la suite et pendant deux ou trois jours, les dents sont sensibles à la mastication, et nos patients ont besoin d’un régime alimentaire un peu plus doux. Ensuite, cette sensation s’estompe, et les dents commencent à bouger.

Est-il parfois nécessaire d’arracher les dents lors de l’installation d’un appareil ?

Parfois, on est obligé d’enlever les dents lorsque les mâchoires sont trop petites par rapport à la taille des dents. L’orthodontiste effectue un calcul du manque d’espace et ne prévoit qu’ enlever les dents s’il ne peut pas faire autrement. La dent est un organe sain qui doit être préservé. L’utilisation d’extractions est envisagée lorsqu’il n’y a pas d’alternative.

Savez-vous combien de temps un traitement durera, ou est-ce que cela dépend de la réponse du patient ?

L’ expérience de l’orthodontiste lui permet d’évaluer la durée probable du traitement. Mais celui-ci peut être réévalué en cours de route si le patient ne suit pas nos prescriptions ou si des difficultés surviennent en raison d’une mauvaise réponse biologique au traitement.

Quels sont les conseils d’hygiène à suivre lorsque vous portez un appareil dentaire ?

éducation des patients aux techniques de brossage orthodontique est essentielle pour éliminer la plaque et prévenir les caries et la gingivite. Un bon brossage permet d’avoir des dents orthodontiques brillantes et des attaches, des L’ gencives rose pâle. La qualité du brossage n’est pas une question de durée, cela dépend de l’application de la bonne technique. Le jet dentaire est également une aide précieuse pour enlever les débris coincés entre les dents. Il complète le brossage.

Je passe beaucoup de temps à apprendre les bonnes choses aux patients. Par la suite, le contrôle de l’élimination de la plaque dentaire doit être effectué à chaque rendez-vous, si le traitement est souhaité pour être bien mené et complété avec des dents et des gencives saines.

Retrouvez la liste de tous les chirurgiens dentaires de votre ville ou de votre quartier sur www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr

Savoir

Pour recevoir un remboursement de soins orthodontiques par la Sécurité sociale (jusqu’à 70 %), deux conditions doivent être remplies. Le traitement orthodontique doit commencer avant l’âge de 16 ans. Et la demande doit être envoyée à la Sécurité Sociale avant le début du traitement via le formulaire disponible via ce lien.

Tag : les appareils dentaires